Traditions War: a pathway to peace

Preface


[PARTICIPANTS DRAFT OF WORK IN PROGRESS - NOT FOR DISTRIBUTION - ED]

 Sunday, June 27, 2004

 Shame - Guilt - Fear 

Guère des Traditions :

un sentier vers la paix

 

Travail en progrès de la Fraternité NA


 Cover Art

 The Phoenix is a legendary bird whose tears have the power to heal. The Phoenix can resurrect itself from its own ashes. When addicts get clean and stay clean, they begin to resurrect themselves from the ashes made of their lives. The twelve primary feathers represent the NA Twelve Steps of recovery. We look at the past with shame, the present with guilt and the future with fear. Recovery changes all that!

 

copyright © 2003

Victor Hugo Sewell, Jr.  
June 12, 2004 version from Draper, Virginia

  NA Foundation Group
1516 B Live Oak Drive
Tallahassee, FL 32301

www.nawol.org
 

Guère des Traditions :

un sentier vers la paix

 

Travail en progrès de la Fraternité NA

 

Art de la couverture

Le Phoenix est un oiseau légendaire dont ses larmes ont le pouvoir de guérir. Le Phoenix peut se ressusciter de ses propres cendres.

Lorsque des dépendants deviennent et demeurent abstinent, ils commencent a se ressusciter des cendres créé de leurs vies. Les douze plûmes primaire représentent les Douze Étapes de rétablissement de NA. Nous fixons le passé de honte, le présent avec culpabilité et l’avenir avec la peur. Le rétablissement change tout cela!

 Droits d’auteur © 2003
Victor Hugo Sewell, Jr. (anglais)

 NA Foundation Group
1516 B Live Oak Drive

Tallahassee, FL 32301

www.nawol.org

 

 

Dédicace:

 

À tous ceux que nous avons perdus durant ces temps de conflits spirituels. Si vous êtes vivant, abstinent et avons aucune colère dans votre cœur, vous êtes victorieux non seulement sur votre maladie mais aussi nos périodes historiques.

 

Débuté en février 2003 à titre de Les Victorieux de la Guère de Traditions, en avril nous avons proposés de changer pour adopter le nom de notre nouvelle tentative de livre pour La Guère des Traditions : un sentier vers la paix. La phrase  faisait partie d’une autre phrase dit par un membre qui partageait dans un groupe de Fondation NA à Smyrna. Nous n’avions pas antérieurement perçus ce qui se passait auparavant comme une guerre, mais elle l’était. Des gens ont été blessés, quelques uns sont décédés, le conflit était réel. Cela semble comprendre les feux de l’actions, les victimes, les blessés, les victorieux et tout les niveaux de conflits allant de la guerre froide aux attaques. Nous ne voulons pas intentionné cette œuvre comme un jeu de mots sur une vraie guerre. Nous voulons le dire comme les Japonais le disent, « les affaires c’est la guerre. » notre conflit a été très réel et nos membres sérieusement lésé par des actions délibérés, justifiés par des membres qui n’avaient aucuns autres guide sur quoi se basés. Nous aimons mieux nos membres. Nous ne les haïssons pas mieux, ne les contrôlons pas mieux, ni ne les punissons pas mieux. Notre but est premièrement d’apporter les conflits à l’air du jour pour ensuite recommander des moyens alternatifs de gérer des situations qui ont du laisser et du donner dont nous avons besoins dans une Fraternité Spirituelle comme la notre. Vous savez, une ou chaque uns et ses amis ont raisons à propos de presque tous. Afin d’embarquer tout le monde sur la même page, nous avons besoins de plus de pages.

 

PRÉFACE

 

Si vous êtes membre de NA depuis la fin des années 1980, et avez de la gratitude dans votre cœur et de la haine envers aucun, vous êtes victorieux non seulement sur votre maladie mais aussi sur nos période historique. Naturellement, en tant que Fraternité, nous grandissons pour un temps, numériquement et conceptuellement – ensuite nous rapetissons. Nos membres suivent cette croissance et décroissance d’envergure et profondeur conceptuel. La Guerre des Traditions est le nom que nous donnons au conflit entre ceux qui croient que NA est organisé comme une entreprise d’affaire et ceux qui sentent que NA est une Fraternité spirituel. Plusieurs d’entre nous croient que le spirituel domine la dimension mentale en incluant un nombre si grand de facteurs qui vont au-delà de nos champs de perception.

 

C’est la raison que nous ‘le remettons à Dieu’. Vous pouvez sentir les choses du monde avec la vision des yeux, le son, le goût, l’odorat et le toucher. Les choses de l’esprit sont perçu d’une autre façon, à un niveau différent et sans paroles. Il y a d’autres bons membres qui ont de la difficulté à se rapporter au spirituel et qui sont plus confortable avec l’idée matériel ou mentale d’une Fraternité de dépendants abstinent qui suivent un chemin d’action qui, tandis qu’il porte à la confusion semble donner de bon résultat, particulièrement en ce que concerne rester abstinent. À plusieurs reprises dans cette œuvre nous allons nous référer au BSM (Bureau de Service Mondiaux) ou les membres genre d’affaires. Ceci est inévitable en traitant de questions et la parole écrite. Ce que nous ne voulons pas intentionné est que nous haïssons les membres  ou sommes incapable de voir et d’apprécier leurs points de vue. C’est dérangeant et troublant pour plusieurs gens d’avoir à traiter du spirituel car cela semble si intangible et non-résolut pour une personne ciblé sur ce qui est mondain. La Guerre des Traditions a eu a faire avec la violation de nos Deuxième, Troisième, Sixième, Septième, et Huitième et Neuvième Traditions. Bien sur, n’importe quel violation, les impliquent tous ultimement mais pour le but de nos considérations, nous allons traiter de ceux-ci en premier lieux en ce référant dans le temps aux procès verbaux, rapports, et correspondances ainsi qu’aux récits de témoins oculaires.

Nous sommes fortunés d’avoir des membres de gratitudes qui sont motivé à travailler sur ce livre en harmonie avec le but d’inclusion de différents points de vue. Tout comme quelqu’un a récemment souligné, nous ne pensons pas qu’ils existent des victimes que de notre coté. Ayant plusieurs matériels écrits devraient empresser le travail et nous permettent de réfléchir sur les donnés. Plusieurs rapports et documents ont inondé le paysage NA et il en a trop pour tous les présenter. Nous allons tenter avec l’aide d’un créateur tout puissant d’amour inconditionnel de présenter  des échantillons représentant l’expérience et les points de vue de tout les cotés. Bien sur, nous savons que c’est une chose difficile. Le rétablissement nous a habitué aux miraculeux. Ce n'est aucun secret dans la vie qui quand vous exercez votre plein effort au nom de quelqu'un dans le grand besoin, vous pouvez aller au delà de vos frontières normales. Quelqu’un sur les bords ne pourrait voir ou comprendre que la prière donne aux gens l’énergie extraordinaire et l’habilité de faire ce que n’est normalement pas possible. C’est une erreur de penser qu’ils le font ‘tout seuls’.

 Depuis que nous ne voulons ni argent ni reconnaissance personnel pour notre travail, il est évident que d’autres nous considérons cinglés. C’est simplement que ce n’est pas juste de prendre quelque chose là ou Dieu fait tout le travail. De donner tout le crédit ou la reconnaissance à notre Dieu d’Amour n’est pas un exercice de duperie. C’est tout simplement la vérité. Il est important que ceux qui travail avec nous comprennent. L’amour est le courant d’énergie entre personnes qui se soucies de un et l’autre et sont ouvert à ce souci. Tout comme NA a grandi, il y a eu un espoir parmi plusieurs d’entre nous, que cette amour profonde et éternel serais éventuellement reconnu. Il a certainement pris beaucoup d’amour de poursuivre ce projet. Des politiques ou pratiques ont été misent de coté lorsqu’ils semblaient inconvenables. Des membres ont été gaspillés là ou ceux-ci ont tombé de faveurs avec les « chefs d’affaires » qui commençais à prendre le dessus des services mondiaux. Nous voyons une prophétie d’envergure qui se réalise d’elle-même dégradés l’adhésion de nos membres dans NA. L’originel, attirait des membres rehaussés par NA et s’attendait de grande choses d’eux. Ceci était soulevant et de façon assez surprenante, plusieurs membres ont été capables de répondre à ces attentes. 

« À la fin des années 1980, pendant que je j’observais de la première rangé du Bureau des Syndics, les résultats de la publication secrète de la 4ième édition du Texte de Base, j’étais scandalisé que mes confères du Syndic n’étais pas dérangés. Certains des syndics semblent avoir été complice des changements non-autorisés. Non-autorisé signifie que la proposition voulant la légère édition on spécifiquement rayé le mot ‘grammaire’ à défaut qu’il soit interprété à permettre l’édition au-delà de l’orthographe, le temps, le genre et l’accord des verbes (à vérifier et cité avec exactitude ! Ed) … Ceci a crée un système de tension courante entre ceux qui savaient ce que c’était produit et ceux qui ne le savaient pas. De toutes évidence, beaucoup ce faisait en dehors de la structure de service approuvé laissant à l’extérieur ceux qui suivaient les règles et donnant ainsi ascension à ceux choisissant les briser. Le niveau de dommage à notre esprit était si grand  que les malfaiteurs ne pouvaient être facilement châtiés ou enlevés de leur office. C’était la dégringolade fondamentale de notre système. Le simple fait d’écrire ou d’en parler aujourd’hui fait de sorte qu’une personne se fait goudronnée pour être au courant ou dans le savoir. Tandis que tout ceci se produisait je priais que le jour ou les comptes serais rendus afin que la Fraternité comprennes qu’ils doivent s’intéresser à ce qui se passent au niveau mondiale et qu’ils fassent savoir leurs volonté ! autrement, vous pouvez tout simplement attendre pour que la prochaine grosse surprise nous soit lancée.

 «J’ai trois  obligations ici. Premièrement envers ma propre intégrité spirituel, deuxièmement envers mes amis qui sont morts durant cette période ou qui ont perdus leurs esprit et troisièmement, envers vous – qui saurais la vérité et mettrons la main à la pâte à nous aider à continuer et élargir notre processus de rétablissement dans Narcotiques Anonymes. Même en ces jours tranquilles, je me demande s’ils sont en train de faire quelque chose ? Y’a-t-il des nouvelle trahisons à l’œuvres ? Ou est-ce qu’ils se sont établis à faire leurs devoirs avec et en confiance à la Fraternité NA ? Puisque le nouveau BSM est modelé selon une société d'affaires avec le reportage peu exigé, et qu’aucun de l’extérieur ne l’ayant audité pendant des années et que les délégués votent comment ils se « sentent » ce jour là, et non pas comme des représentants qui votent selon la conscience de leur région, vous pouvez parier qu'il y a quelques méchantes surprises en avant. Il existe un coté tragique à la nature humaine qui veut tout simplement détruire quelque chose de beau. Comme des désopiles attaquant un tombeau religieux, il est presque comme si ils détestent la sérénité et la paix de d'autres et ainsi attaquez leurs symboles.  Le travail d’années peut êtres mise à terre en un jour. S’il n’y a rien de mal qui se produit, alors je m’en fait pour un rien. S’il y a de quoi, mon appréhension ne fera que réduire l’impact de la trahison. Elle ne l’empêchera pas. Le point est que je ne devrais pas à avoir à m’en faire d’être trahis dans NA non plus devrais les autres. Nous pouvons nous soumettre ou nous rendre et jouer selon les règles. Cela deviens si tordue que d’être ouvert et correcte est d’être considéré bête et pas dans le jeu. Un monde de dépendants en rétablissement c’est vie les mains ligotés pour à peu près douze ou treize ans maintenant. Elle, la Fraternité, était dans le trouble avant ça. Mais tout comme le fonctionnement interne d’une automobile, toutes les pièces doivent être en place et fonctionner proprement pour que la machine fonctionne. Une nouvelle Fraternité a grandi dans lequel les membres sont tenus à l’extérieur du processus, se permettant d’être déviés par les propositions politiques soigneusement présentés qui ont comme effet principale de neutraliser et immobiliser la créativité et la curiosité de la Fraternité. Ce qui rend ceci si drôle et nous permet de fuir le dégât est que tout se distançant de nous, les supporteurs, les services mondiaux nous libèrent finalement à recommencer l’avancement du processus qu’ils cherchent à contrôler ! La discipline est créatrice – le contrôle est mourant » - Bo S.

 Pour prévenir cette diversion injuste de l’attention et l’argent de la Fraternité, nous devons développer une ferme compréhension des 12 Traditions de NA. Certaines choses ne sont pas correcte ici. Nous devons louanger membres consistant qui font les miracles quotidiens de monter les salles de réunions, et qui font les services des groupes, csl et régions. Nous devons continuer le travail d’études que nous avons entrepris lorsque nous somme devenus abstinent en continuant de transmettre ce que nous avons appris à date. Cette chaine d’apprentissage et d’encouragement ne doit être brisée. Ce n’est pas correcte de dire ‘Dieu va s’en occuper’. Avons-nous besoins d’une sautée de nouvelles funérailles pour nous rappeler de ce qui se passe lorsque nous ne faisons pas la Volonté de Dieu ? Les gens qui meurent de la peste dans une vallée feront mieux de prendre les vaccins au sérieux s’ils veulent vivres. Dieu inspire et donne aux gens doués la possibilité de développer des vaccins ; c’est aux médecins et infirmiers de les rendent aux peuples qui en ont besoins à temps. Tandis que plusieurs apportes au rétablissement des notions que les fautifs doivent être punis, cela ne fonctionnera pas bien dans NA. Si quelqu’un commet une erreur, délibérément ou par accident, les chances sont qu’il ne réalisait pas vraiment que leur actions résulterait avec la mort de certains de nos membres. Alors que nous payons un terrible prix pour  apprendre ces leçons, nous n’avons à payer un prix additionnel en douleurs et agonie en punissant les coupables. Nous n’avons pas a ventiler la colère que nous ressentons envers nous-mêmes pour ne pas avoir maintenus les journées d’apprentissages et discussions qui devraient préparer nos membres à diriger des réunions de rétablissement.

 Cela demande du travail et de l’étude pour apprendre l’importance de vraiment s’asseoir et expliquer l’adhésion à quelqu’un de nouveau. La Douzième Étape est l’Étape clef à la paix et l’unité. NA est un programme auto corrigeant. Nous avisons nos membres qu’à un moment ou un autre, à quelque part, d’une façon ou une autre, nous allons être débalancé et que cela va faire l’option de consommer sembler comme une bonne idée. Avec notre maladie cela est absolument certain de se produire. Il se peut que ça soit une question d’entreprise, d’amour, une affaire de comité de service. Peut importe, ton colis est en route. Allez-vous avoir la force spirituelle et de l’énergie pour éviter et tenir à distance l’obsession et la compulsion ou bien vous allez figurer dans un des scénarios menant à la mort prématuré qui nous rappel, le reste de nous, de faire notre devoir? Dot Tally de la Fraternité de Pittsburg a déjà dit « les dépendants ont trois besoins pour vivre : de la nourriture, un abri et quelqu’un à blâmer ». Tout les dépendant sont comme ceci à un degré. Apprendre d’être personnellement responsable est le même  que de dire que nous trouvons les moyens de faire des actions pour amener les bonnes choses que nous voulons et minimiser les choses que nous ne voulons pas. Réparti à travers l’échèle mondial de la Fraternité, ça exige beaucoup de gratitude et de dévouement pour faire ce que nous faisons. Dans notre société NA, nous jouons chacun un rôle essentiel, parfois il est connu seulement par nous même. Au fur à mesure que nous partageons et transmettons ce dont nous avons été témoin et ce qui fonctionne pour nous, la place est crée pour apprendre et expérimenter de nouvelles affaires.

 Je veux que les membres NA sachent les miracles que nous avons appréciés. Si certains de nos membres ont grimpés aux sommets des montagnes en notre nom, tous les membres NA devraient en être au courant et se sentir bien. La façon donc nos problèmes se résolues et obtenons l’aide doit être apprise parce que ce n’est pas de notre nature de bien faire ces choses. D’habitude un dépendant sera très bon à faire une ou deux choses au dépend de tout les autres choses. Nous avons beaucoup à partager et avoir de la gratitude pour dans NA. Je sais que je ne suis pas seul dans ce désir et ma connaissance des miracles dont nous avons été témoins. It devrait être mentionné qu’il y a plusieurs types de société d’affaire et d’industries qui sont créatifs et se rendent attrayant en engageant et impliquant leurs membres, actionnaires ou employés dans leurs processus. Société corporative ne doit pas être ‘froid et exclusif’. Plusieurs fleurissent en établissant et en maintenant un air ou un climat d’ouverture et de justesse. Quand les choses vont mal, ils font une évaluation ouverte et renouvelle leurs engagement à la qualité de service ou quoi que concerne leurs entreprise d’affaire. Un des aspects irritants des vingt dernières années est les nombreux temps que nous avons été trahis par les orateurs qui couvrent la mauvaise gestion corporative et le tri fouillage des pratiques de la Fraternité sous l'apparence des 'bonnes affaires.' Des termes comme l'amélioration et l'efficacité économique sont employés pour décrire la réduction des services dont les membres veulent et ont besoin. La duplication des services est un terme employé pour éliminer les contrôles et les équilibres essentiels.  Dans NA, ce n'est jamais une « bonnes affaires » de laisser la Fraternité se sentir mis è l’écart.

  

PRÉSENTATION

 

Le nom complet de membres décédés apparaîtra dans ce matériel pour éviter la confusion.

 

La Guerre des Traditions : un sentier vers la paix

 Le but de ce livre est d’ouvrir un avenu pour tout ceux qui ont été ‘échaudés’ par le manque de participation dans nos 12 Traditions. Nous avons vue des membres utiliser du pouvoir dans le service NA pour renforcir leurs points de vue, augmenter leurs base de pouvoir, ou simplement pour se débarrasser de ceux qui s’oppose à leurs manière de transmettre le message. Ces abus peuvent être retrouvés à n’importe quel niveau de service NA. Tristement, ça porte souvent non pas à des disputes et des arguments, mais aux vies même des membres NA qui quittent la Fraternité, consomme et possiblement meurt.

 Le service dans Narcotiques Anonymes regroupe ensemble un lot de gens particulier dont les idées varient autant que les drogues que nous consommions. Plusieurs ont un talent naturel pour le service structuré, analytique, froid, calculant, souvent perspicace et rusé. Plusieurs de leurs talents proviennent de la vie sur la rue ou c’était une question de ‘tue ou soit tué’. La survie du plus fort était le nom du jeu et souvent ceux qui gravite au le sommet de la chaine alimentaire du service NA ont perfectionnés ces habiletés à une forme d’art.

 De l’autre coté sont ceux qui croient dans le service désintéressé. Qui ont appris à donner gratuitement et s’attendent rien en retour. Ils apprennent que de donner de cette manière a ces propres récompenses, un profond sentiment de valeur propre et de gratitude qui vaut beaucoup plus que de l’or ou la popularité et les titres. Le service NA place souvent ces deux forces contre l’une et l’autre, souvent avec des conséquences désastreuses non seulement pour les individus mais pour la fraternité dans son ensemble.

 Le Texte de Base nous rappel que le partage honnête est l’antidote à la pensé maladive. La vérité va vous libérer, mais en premier lieu elle va vous mettent en maudit ! Certains vont être ravi et reconnaissant que la vérité se fait dire, d’autres peuvent se sentir menacé tandis que d’autres crierons ‘comment osé vous ?’. Nous qui écrivons ce livre leurs disons en retour Comment osé vous ??? Tristement, certains disent qu’à un moment plus tard sur la route, nous allons tous avoir un moment ou nous serons jugés de justesse. Probablement lorsque de grandes somme d’argent serons manipulé à des gains personnel, quelqu’un dira quelque choses come « alors, ou étaient les vérifications ? Vous avez dissolu le conseil des syndics, à quoi pensez vous ??? » Le fait que la vie des membres ont été sauvés par Narcotiques Anonymes et qu’ils peuvent froidement manipulés le système afin de créer un système de fraternité non participant, qui répond à leurs besoins privé est incroyable. Ça ébranle l’imagination de des membres dont les vies étaient inutiles et pathétiques, ont été ré-aimés à la santé et la raison et leurs réponse était de usurper la structure de service et d’éloigner un Dieu d’amour tel qu’il peut s’exprimer à travers la conscience individuelle de groupe est incompréhensible !

 Aucun d’entre nous est entièrement sans péchés quand ça viens aux guerres des traditions. Plusieurs d’entre nous qui crie l’injustice du service structuré, ont été partisan à l’utilisation à nos fins, des traditions comme armes dans la guerre pour purifier NA. Combiens de membres avons-nous retournés à la rue parce qu’ils ne partageaient pas notre vision d’unité dans NA ? Nous les avons abaissés d’être sobre et non ‘clean ‘, pour avoir partagé à propos des Alcooliques Anonymes dans « nos » réunions NA comme si nous pouvons vraiment être propriétaire de ce qu’est donné par Dieu.

 A ces débuts, NA était sali des corps de dépendants qui ne sont jamais devenues clean parce que la Fraternité n’avait pas encore écrit les Traditions. Avant que les Traditions ont été misent sous forme écrite, les principes existaient toujours, alors nous pouvons les nommés ‘violations spirituels’. Ces ‘violations spirituels’ étaient très injurieuses à la Fraternité. Les égos individuels menaient les affaires à terre encore et encore et encore. Les premières tentatives à NA dans la ville de New York à la fin de 1949 début de 1950 étaient trouées de violations de Traditions. Certainement ils fessaient le meilleurs qu’ils pouvaient avec ce qu’ils avaient et tristement de dire qu’en 1950, ils n’avaient pas grand-chose. Des individus intentionnés tel le Père Dan Eagan et la Major-Général de l’Armée du Salut Dorothy Berry ont aidé le groupe débutant en créant un conseil de Syndics pour NA. Tristement ils ne laissaient aucun dépendant siéger ou servir sur ce conseil. Le groupe s’étendait de toutes manières pour aider ces membres, logis, nourriture, assistance de travail. Dans ses années d’affaiblissement, la chef, une femme nommée Ray Lopez, s’était obtenu un emploi pour la division des stupéfiants (narcotiques) de la ville de New York. La moitié de son bureau était celui de la division des stupéfiants (narcotiques), l’autre moitié était NA. Vous pouvez-vous imaginer les problèmes qui en sont suit.

 Comme c’est le cas avec la plupart des fraternités débutantes, la mort des membres les plus forts signifie souvent la mort de la fraternité comme en contradiction avec les 12 traditions, un membre et non pas la fraternité faisait tout le travail. Ils n’étaient pas des fraternités du « nous » mais celles dont le petit centre du pouvoir était au sommet. C’est la manière que NA en Californie a échoué dans sa première tentative. Tout comme la plupart d’entre-nous le savent, vers le début des 1960, le dernier groupe NA sur la planète était mort. Il c’était vite fait ramassé par des membres fondateurs incluant Jimmy Kinnon (Jimmy K.) il a toujours été catégorique que NA soit une Fraternité du « nous » et non pas du « je ». Il a toujours maintenu « qu’il n’y a pas de ‘big shots’ ici dans NA – Une shot et nous sommes toutes faites »

 Jimmy K, possiblement la plus visibles des victimes de la Guerre des Traditions. Tristement sont nom est encore aujourd’hui utilisé pour justifié pour poursuivre les hostilités et les ressentiments. Vous devez-vous demander de quoi Jimmy en penserait à ce propos. Il était un homme aimant qui avait plusieurs personnes qui lui parlait dans les oreilles à la fin de sa vie et de sa carrière dans le service envers la fraternité en tant que gérant d’affaire du BSM. Très souvent des Hommes de Puissance seront utilisé par ceux qui les entourent pour faire avancer leurs buts. La Fraternité a prier et supplier Jimmy de venir à la Conférence des Services Mondiaux pour donner un rapport, tandis que d’autres jouaient sur ses sentiments de trahisons et nourrissaient leurs croyances que le comité de littérature étaient en marche pour le piéger. Ceci était loin de la vérité. Les ‘chefs’ (leaders) de la littérature, pour la plupart devaient leurs vies à Jimmy, car il parrainait plusieurs d’entres eux. Un des membres était son ‘protégé’ et probablement un de ses meilleur amis. Tristement, ceux dans le cercle autour de Jimmy dessinaient des portraits de trahison à propos de Greg Pierce  qui était tout simplement faux. Greg a partagé de la douleurs d’avoir été chez son parrain pour se faire fermer la porte au nez. Pourquoi ? Parce qu’il s’est battu pour avoir un livre écrit par des dépendants pour des dépendants. Alors c’est ainsi que Greg Pierce, l’homme qui a rédigé le chapitre de nos 12 Traditions du Texte de Base, l’Arbre NA, notre première structure de service, le Triangle de l’égocentrisme, Vivre le Programme, Une Approche à la Quatrième Étape dans Narcotiques Anonymes, s’était fait jeter à la courbe pour c’être tenu debout pour NA et notre besoin d’un livre sur le rétablissement.

 Le plus grand élément d’NA qui étaient dé franchisés par la guerre des traditions étaient les membres endurcies (die hard) du comité de Littérature Mondial. Ces membres ont donnés leur tout pendant plus de deux ans pour voir à ce qu’un Texte de Base sur le rétablissement de la maladie de la dépendance dans Narcotiques Anonymes devient une réalité. Plusieurs ont perdus famille, emploi et ont donné des années innumérables de service désintéressé afin que les dépendants puissent se rétablir et cesser de mourir de la maudite maladie dont nous sommes tous affligées. Au fur à mesure que des changements se faisaient au Texte de Base sans le véritable approbation de la Fraternité. Un petit morceau d’eux mourra. Ils on laissé leurs sueur sur chaque mots dans notre livre et de voir qu’un petit groupe de membres « privilégiés » à l’intérieur ferait changements après changements, engager des écrivains professionnels pour éditer quelque choses qu’ils voyaient comme presque parfait et tout ceci qu’avec la tournure d’un poignet ou la frappe de quelques clefs d’un traitement de texte, on mis fin à des années de service inépuisable. Plusieurs ont quitté NA et, tristement, ne reviendrons jamais. Nous leurs devons nos propres vies et voilà la façon dont nous les remercions, en les étiquetant une minorité vocale, des faiseurs de troubles et des mécontents qui n’ont rien de mieux à faire que de détruire NA.

Ce livre est à propos de n’importe quel violation qui nous a amenée ou qui pourrais amenée à la mort ne serais-ce que de un dépendant qui souffre. Tout comme notre littérature le dit « afin (qu’aucun) dépendant désirant se rétablir n’aie à mourir ! » Le texte nous laisse aussi savoir que nous sommes « aussi malades que nos secrets ». Pour ces raisons, nous écrivons et demandons à tous de participer à la rédaction de la Guerre des Traditions. Ceci est votre livre aussi bien que le notre. Nous vous prions d’aller au site web NA-HISTORY.ORG et y rajouter vos perspectives et vos souvenirs sur ces années de croissance. Si vous ne l’écrivez pas, ca ne sera jamais entendu ! Ceci est votre chance de dire ce que vous avez à dire et faire une différence pour la santé et le bien-être de NA pour les années à venir.

 Pour avancé avec ce travail, nous allons créer un document originel et laisser les membres NA de partout le monde inclure idées, suggestions, écrits, critiques et de le faire en tant qu’effort collaboratif. La façon dont la loi des droits d’auteurs se lis, les auteurs contributeurs dérivent leurs œuvre à partir d’un auteur d’origine. Ceci garde les technicalités simple et ouvre la porte de participation à n’importe quel membre, tout comme l’établissement d’un lieu fait pour une réunion de rétablissement. Le site www.nawol.org Quest Forum et l’information sur le site www.na-history.org va contribuer directement au matériel avec n’importe quel procès verbale, rapport de comité et correspondance que nous pouvons trouver. De plus, nous allons inclure des récits de témoins oculaires cités avec le prénom et l’initial du surnom. Un remerciement à Grover N. et Ron R. dont leur courage et rigueur ont inspirés ce travail. Nous allons ajouter à cette liste de remerciement au fur à mesure que nous progressons. De la gratitude pour David A. du groupe de Fondation NA de Smyrna pour avoir mis à l’origine le titre dans une de ses incroyables phrases colorée.


Chères membres,

Notre politique éditoriale devrait être de présenter des points-de-vues et des documents factuelles pas autrement disponible pour aider les membres NA à penser pour eux-mêmes. Je ne pense pas que nous avons besoins de traiter de déblatérâtes radical, nais nous devons se donner la liberté d’informer les membres générales ce qui se passe depuis les dernier dix ou quinze ans. Plusieurs membres n’on pas été propres (clean) depuis aussi longtemps – alors ils ne réalisent pas qu’ils avaient déjà des représentants qui portaient leurs vote. Nous sommes prêtes à prendre su temps d’éviter les chasses aux sorcières et les cours de kangourou. Il y en a eu déjà assez.

 Nous prions en entreprenant cette effort que la main divine de Dieu nous renforcis et nous guident afin que nos efforts guérissent et renforcissent notre Fraternité.

 J’ai assisté, cette dernière fin de semaine, à un congrès. Il avait un atelier sur l’histoire de NA que j’ai manqué alors j’ai demandé à des amis qui y ont assisté dans l’espoir que je puisse en ressortir avec un contacte auquel je pourrais obtenir du matériel.

 Quand j’ai découvert qui avait fait l’atelier j’ai approché une dame qui avait 25 années propres « clean » et je lui aie dit que nous fessions une page web sur l’historique de NA, sa réponse était « c’est qui nous ? ». Lorsque je lui aie mentionnée quelqu’un des noms impliqués avec le site web de l’historique de NA elle a instantanément dit « je ne suis pas intéressé » et m’a tourné le dos.

 J’étais si dégonflé que j’ai fait ce que je sais faire, appelé un autre dépendant en qui j’ai confiance et en parler. J’ai eu du bon « feedback » et a ensuite continuer à aimer le reste de mon temps au congrès. J’ai en fait acheté la cassette de cet atelier de l’historique à même que cinq autre. J’aime les aubaines de six pour le prix de cinq (si vous êtes pour dépenser $5.00/cassette vous êtes aussi bien d’en obtenir une gratuite, en tout cas, j’ai écouté à quelques unes des cassettes. Je voulais vraiment entendre Bob B. Elle était vraiment bonne, ça m’a pris jusqu’à aujourd’hui pour me rendre à celle sur l’historique  et, après avoir écouté cette dame ça m’a fait penser au sujet des Guerre des Tradition. Ce que j’en aie ressorti d’avoir écouter cette dame était ceci. Oui il y a eu des victimes, quelques personnes sont mortes et quelque une de ceux qui ont survécu sont toujours en douleurs et encore, d’autre ont travaillées ce programme à fond et on poursuivi leurs vies.

 Cette dame m’a fait réaliser qu’il y a eux des victimes des deux côtés de cette affaire, et tout comme nous nous sentons fort à propos de ceux que nous avons perdus, il y a des gens qui ont été perdus et blessés de leurs côté aussi. Alors peut-être, seulement « peut-être » quand nous commençons ce projet à propos des Victorieux de la Guerre des Traditions, nous pouvons en dire à propos de ceux qui ont été blessés des deux côtés.

 Ceci n’est qu’un vieux dépendant qui essaie de provoquer des pensées, des idées, et, possiblement de faire de sorte qu’une autre partie de notre histoire soit dite de façon qui amènera une véritable compréhension et possiblement de la guérison.

 En écoutant cette cassette, quand elle parlait ou commençais à parler a propos de certaines choses, vous pouviez entendre la douleur qu’elle revivait. C’était cela la flammèche initiale qui m’a mené à écrire ceci. J’imagine que la chose que nous appelons ‘empathie’ fonctionne lorsque vous pratiquez les principes spirituels de notre programme donné par Dieu.

 

Table des Matières

 

 

Premier Chapitre – la jeune histoire de NA

 Deuxième Chapitre – comment le service a pris sa forme

 Troisième Chapitre – Le Livre

 Quatrième Chapitre – l’Argent, la Propriété et le Prestige

 Cinquième Chapitre – la croissance à travers notre livre

 Sixième Chapitre – le mouvement historique débute à Madison, Alabama

 Septième Chapitre – la conférence d’Allentown sur l’historique

 

Huitième Chapitre – ‘Célébration Deux ‘ de Montgomery

 

Neuvième Chapitre – Bleu Bébé

 Dixième Chapitre – le comité historique plie

 Onzième Chapitre – l’Inventaire des Services Mondiaux

 

Douzième Chapitre – le ‘Superboard’

 

Treizième Chapitre – l’Internet

 

Quatorzième Chapitre – les ‘mise à part’

 

Quinzième Chapitre – les changements

 

Seizième Chapitre – la minorité vocale

 

Dix-septième Chapitre – les Douze Concepts

 

Dix-huitième Chapitre – Être Politiquement correcte

 Dix-neuvième Chapitre – Mémorial de la Guerre des Traditions

 

Vingtième Chapitre – Sentier vers la Paix

 Annexes –

L’échèle du temps

Débuts de la Guerre des Traditions

Tous autres choses n’est pas NA

Les Cultes du ‘Correcte’

L’Arbre NA ‘The NA Tree’

 

    

Traditions war:

a pathway to peace

NA Fellowship Work in Progress


 

 Cover Art

 The Phoenix is a legendary bird whose tears have the power to heal. The Phoenix can resurrect itself from its own ashes. 

 

When addicts get clean and stay clean, they begin to resurrect themselves from the ashes made of their lives. The twelve primary feathers represent the NA Twelve Steps of recovery. We look at the past with shame, the present with guilt and the future with fear. Recovery changes all that!

   

 

copyright © 2003

Victor Hugo Sewell, Jr.

June 12, 2004 version from Draper, Virginia

NA Foundation Group
1516 B Live Oak Drive
Tallahassee, FL 32301

www.nawol.org

 

Dedication:

 

To all that we lost during these times of spiritual conflict. If you are alive, clean and have no hatred in your heart, you are victorious not only over your disease 
but also our historical episodes.

 

 

 

Begun in February 2003 as The Victors of the Traditions War, in April we moved to change the name of our new book effort to The Traditions War: a pathway to peace. The phrase was part of a sentence spoken by a member sharing in the Smyrna NA Foundation Group. We had not thought of what happened as a war before, but it was. People were hurt, some died, the conflict was real. That seems to cover the action, the fire fights, the victims, casualties, victors and all levels of conflict from cold-warism to outright attacks. We do not mean this as a literary spin on real war. We mean this as the Japanese say, "business is war." Our conflict has been very real and our members seriously injured by deliberate actions, justified by confused members who had no better guidance to go on. We love our members better. We don’t hate them better, control them better or punish them better. Our purpose is to bring the conflicts out into the open first and then to recommend alternative ways to deal with situations that have the kind of give and take we need in a spiritual Fellowship like ours. You know, where everybody and their friends are right about just about everything. To get everyone on the same page, we need some more pages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P R E F A C E 

 

If you have been a member of NA since the late 1980's, and have gratitude in your heart and hatred towards none, you are victorious over not only your disease but also our historical episodes. Naturally, as a Fellowship, we expand for a while numerically and conceptually –  then we contract. Our numbers follow this increase and decrease of conceptual breadth and depth. The Tradition Wars is the name we are giving to the conflict between those who think NA is set up like a business and those who feel NA is a spiritual Fellowship. Many of us believe the spiritual dominates the mental plane by including so great a number of factors that go well beyond our field of perception.

 

 

 

 

 


This is why we 'turn it over to God.' You can sense things of the world with sight, hearing, tasting, smelling and touching. Things of the spirit are perceived in another manner on a different, wordless, level. There are other good members who have trouble relating to the spiritual and are more comfortable with the material or mental idea of a Fellowship of clean addicts who follow a path of action that while confusing seems to have good results, especially as to staying clean. Many times in this work we will refer to WSO or the business-like members. This is inevitable in dealing with issues and the written word. What we don’t mean is that we hate the members or fail to see and value their viewpoint. It is upsetting and troublesome to many people to have to deal with the spiritual because it seems so intangible and unresolved to a person focused on things of the world. The Tradition Wars have had to do with the violation of our Second, Third, Sixth, Seventh and Eighth and Ninth Traditions. Of course, any violation involves them all ultimately but for purposes of our considerations, we will deal with these first, through time and referencing published minutes, reports and correspondence along with eyewitness accounts.

 

 

 

 

 

 

 




We are fortunate to have talented, grateful members who are motivated to work on this book in harmony and with the goal of inclusion of various viewpoints. As someone pointed out recently, we don’t think there are serious casualties on our side alone. Having many written materials should hasten the work and allow us to reflect on the entries. Many reports and documents have flooded the NA landscape and there are too many to present them all. We will attempt with the help of an all loving, all-powerful creator to present samples representing experience and viewpoints from all sides. Of course, we know this is a difficult thing. Recovery has accustomed us to miraculous. It is no secret in life that when you are exerting your full effort on behalf of someone in dire need, you are able to step beyond your normal boundaries. Someone on the sidelines would not see or understand that prayer gives people extraordinary energy and the ability to do what is not normally possible. It is a mistake to think they are doing it ‘on their own.’ 

 

 

 

 

 




Since we don’t want money or personal credit for our work, it is obvious that others figure we are nuts. It is just that it isn’t fair to take something where God does all the work. Giving all credit to our Loving God is no exercise in deception. It is the simple truth. It is important that those who would work with us understand..   Love is the flow of spiritual energy between people who care about one another and are open to that caring. As NA has grown, there has been a hope among many of us that the deep, abiding love would eventually be acknowledged. It certainly took a lot of love to keep things going. Policies were pushed aside when they seemed inconvenient. Members were wasted where they fell out of favor with the business ‘‘leaders’’ who began to take over world services. We see a far reaching self-fulfilling prophecy downgrade membership in NA to prevent their having a say in what happens in NA. The original, attracted NA enhanced members and expected great things of them. This was uplifting and surprisingly many members were able to rise to this level of expectation.  

 

 

 

 

 

 

 

“As I watched in the late 1980's the results of WSO's secret publication of the 4th Edition Basic Text from my front row seat on the Board of Trustees, I was appalled that my Fellow trustees were not upset. Some trustees seemed to be in on the unauthorized changes. Unauthorized means the motion that called for the light edit specifically removed the word ‘grammar’ lest it be interpreted to allow for editing beyond spelling, tense, gender and verb agreement. [Look this up and quote exactly! - Ed]  This created a system of ongoing tension between those who knew what happened and those who did not. Obviously, much was being done outside the approved service structure, leaving out the members who were following the rules and giving ascension to those willing to break them. The level of damage was so great to our spirit that the perpetrators could not be easily chastised or removed from office. It was a fundamental breakdown of our system. Even to speak or write about it today gets one tar brushed for being in the know. While all this was going on, I prayed there would be a time of reckoning, so the membership would understand that they have to take interest in what goes on at world level and let their will be known! Otherwise, you can just wait for the next big surprise to be thrown at us.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“I have three obligations here. First to my own spiritual integrity, second to my friends who died during these times or lost their spirit and third to you - who would know the truth and pitch in to help us continue and expand our recovery process in Narcotics Anonymous.  Even now in these quiet days, I wonder if they are up to something? Are there new betrayals in the works? Or have they settled down to do their jobs in perfect trust and faith to the NA Fellowship? Since the new WSO is styled as a business corporation with little required reporting, no outside audit done in years and delegates who vote how they 'feel' that day, and not representatives who vote the conscience of their region, you can bet there are some nasty surprises ahead. There is a tragic side to human nature that just wants to tear down something beautiful. Like despoilers attacking a religious shrine, it is almost as if they hate the serenity and peace of others and so attack their symbols. The work of years can be torn down in a day. If there is nothing untoward going on, well I am concerned for nothing. If there is, my apprehension only lowers the impact of betrayal. It doesn't prevent it. The point is, I should not have to worry about being betrayed in NA. Nor should anyone else. We can surrender and play by the rules. It gets so twisted that to be forthright and correct is to be deemed dumb and out of it. A world of recovering addicts has had its hands tied for about twelve or thirteen years now. It was in trouble before that. But like the complex inter-workings of an automobile, all the parts have to be in place and in working order for the machine to run. A new Fellowship has grown up wherein members are left out of processes, allowing themselves to be diverted by the carefully presented policy motions that have as their main effect neutralizing and immobilizing the creativity and curiosity of the Fellowship. What makes it all funny and allows us to escape the mess is that by distancing itself from us the supporters, world services is finally setting us free to begin again advancing the processes they seek to control! Discipline is creative - control is deadening.” – Bo S.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To prevent this unfair diversion of Fellowship attention and money, we have to develop a firm understanding of the 12 Traditions of NA. Some things are not ok here. We need to praise our steadfast members who do the daily miracles by setting up the meetings and conducting the services of groups, areas and regions. We have to continue the study we began when we got clean as we continue to pass on what we have learned thus far. This chain of learning and encouraging others must not be broken. It is not spiritual or OK to say God will take care of it. Do we need a rash of new funerals to remind us what happens when we don't do God's Will? People in a valley dying of small pox better get serious about vaccination if they want to live. God inspires and gives gifted people the ability to develop the vaccine; it is up to the doctors and nurses to get it out to the people who need it in time.   While many carry into recovery notions that wrongdoers need to be punished, that won't work very well in NA. If someone makes a mistake, deliberately or by accident, chances are they didn't really understand that their actions would result in the death of some of our members. While we pay a terrible price to learn these lessons, we don’t have to pay additional pain and agony by punishing the ‘culprits.’ We don't have to vent the anger we feel towards ourselves for not maintaining the learning days and discussions that should prepare our members to lead recovery meetings.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

It takes work and study to learn the importance of really sitting down and explaining membership to someone new. The Twelfth Step is the key Step to NA peace and unity. NA is a self-correcting program. We also warn our members that sometime, somewhere, somehow, we will be thrown off balance and it will make using drugs seem like a good idea. With our disease that is absolutely certain to happen. It may be a business thing, a love affair, a service committee deal. Whatever it is, your package is on its way. Will you have the spiritual force and energy to ward off the obsession and compulsion or will you star in one of the early death scenarios that remind the rest of us to do our duty?  Dot Tally of the Pittsburgh Fellowship once said, "Addicts have three requirements to live: food, shelter and someone to blame it on." All us addicts are like this to some degree. Learning to take personal responsibility is the same as saying we find ways to take actions to bring about the good things we want and minimize the things we don't want. Spread out over a Fellowship wide scale, it takes a lot of gratitude and devotion to do what we do. In our NA Society, we each play a vital role, sometimes only known to us. As we share and transmit what we have witnessed and what works for us, room is made for us to learn and experience new things.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I want members of NA to know the miracles we have enjoyed. If some of our members have climbed to the tops of mountains in our name, every NA member should know about it and feel good. How we solve our problems and get help has to be learned because it is not in our nature to do these things well. Usually an addict will be real good at two or three things at the expense of everything else. We have a lot to share and be grateful for in NA. I know I am not alone in this desire and my knowledge of the miracles we have seen.  It should be noted that there are many types of corporations and industries that are creative and make themselves attractive by engaging and involving their members, stockholders or employees in their processes. Corporate does not have to be cold and exclusive. Many flourish by establishing and maintaining an air of openness and fair play. When things go wrong, they make an openhanded evaluation and renew their commitment to quality service or whatever their business is. One of the irritating aspects of the past twenty years is the many times we have been betrayed by orators who cover corporate mismanagement and tampering with Fellowship practices under the guise of 'good business.' Terms like streamlining and cost efficiency are used to describe curtailing services that members want and need. Duplication of services is a term used to eliminate vital checks and balances.  In NA, it is never 'good business' to leave the Fellowship feeling left out.  

 

In Loving Service, 

Bo S.


 

 

 

 

 

 

I N T R O D U C T I O N

 

Deceased members full names will appear in this material to prevent confusion.

 


The Traditions War: a pathway to peace

 

The purpose of this book is to open an avenue for all who have been burned by the lack of participation in our 12 Traditions.  We have seen members utilizing power in NA service to bolster their views, increase their power base, or simply to get rid of those who oppose their way of carrying the message.  These abuses can be found on any and all levels of NA service.  Sadly, they often lead not to disagreements and arguments, but to the very lives of NA members who leave the fellowship, use and possibly die. 

 

 

 

 

Narcotics Anonymous service brings together an odd lot of people who's ideas vary as widely as the forms of drugs we used.  Many have a natural talent for structured service, analytical, cold, calculating, often times shrewd and cunning.  Many of their talents came from life on the streets were it was kill or be killed.  Survival of the fittest was the name of the game and often those that gravitate to the top of the food chain in NA service have honed those skills to an art form.

 

 

On the other side are those who believe in self-less service.  Who have been taught to give freely expecting nothing in return.  They learn that giving this way has it's own reward, a deep sense of self worth and gratitude that is worth much more than gold or fame and titles. NA service often pits these two forces against each other, often with disastrous results not only for the individuals but for the fellowship as a whole.

 

 

 

The Basic Text reminds us that honest sharing is the antidote to our diseased thinking.  The truth will set you free, but first it will piss you off!  Some will be thrilled and thankful that the truth is being told, others may feel threatened, while others will shout loudly, how dare you?  We who write this book say back to them.. How dare you???  Sadly, some day down the road, we are all going to have a Judge Judy moment.  Probably when large sums of money have been diverted for personal gain, someone will say something like; "So, where were the checks and balances?  You dissolved the Board of Trustees, what were you thinking????"  The fact that members lives were saved by Narcotics Anonymous and they can cold bloodedly manipulate the system to create a closed non fellowship participatory system to suite their private needs is beyond belief.  It stagers the imagination that members who's lives were useless and pathetic, were loved back to health and sanity, and their response is to highjack the service structure and ostracize a loving God as expressed through NA individual group conscience is unfathomable!

 

 

 

 

 

 

 

No one of us is completely without sin when it comes to tradition wars.  Many of us who cry the injustice of structured service, have been party to our own use of traditions as weapons in the war to purify NA.  How many members have we sent back out because they did not share our vision of NA unity.  We berated them for being sober and not clean, for sharing about Alcoholics Anonymous in "our" NA meetings, like we could truly own something that was God given.

 

 

 

 

Early NA is littered with the bodies of addicts who never got clean because the fellowships had not yet written the traditions. Before the Traditions were put into written form, the principles still existed, so we can call them ‘spiritual violations. These ‘spiritual violations’ were very injurious to the Fellowship. Individual egos ran the show right into the ground, over and over and over again.  The first attempts at NA in NYC at the end of 1949 beginning 1950 was riddled with tradition violations.  Of course, they were doing the very best they could with what they had and sadly to say in 1950, they didn't have much.  Caring individuals, like Father Dan Eagan and Salvation Army Major General Dorothy Berry helped the fledgling group by creating a board of trustees for NA.  Sadly they would not let any addicts serve on this board.  The group extended itself to all manner of aid to it's members; housing, food, job assistance.  In it's waning years, the leader, a woman named Ray Lopez, had gotten a job working for the Narcotics Division of the city of New York.  Half her office was New York Narcotics the other half was NA.  You can just imagine the problems that ensued.

 

 

 

 

 

 

 

 

As with most early fellowships, the death of the stronger member oft times meant the death of the fellowship, as in direct contradiction of the 12 traditions, one member and not the fellowship, was doing most of the work.  They were not "we" fellowships, but ones with small power centers at the top.  This is how NA in California failed in it's first attempt.  As most of us know, toward the beginning of the 1960's, the last NA meeting in the world had died.  It was quickly picked back up by founding members, including Jimmy K.  He was always adamant that NA was a “we fellowship” and not an “I” fellowship.  He always said; "there are no big shots here in NA – one shot and we’re all shot."

 

 

 

 

 

Jimmy K maybe the most visible casualty of the Tradition Wars.  Sadly, his name is still used today to justify ongoing hostility and resentments.  You have to wonder what Jimmy would think about that.  He was a loving man who had many people speaking in his ears toward the end of his life and the end of his career in service to the fellowship as business manager of WSO.  Often times Powerful Men will be used by those around them to further their goals.  The fellowship begged and pleaded with Jimmy to come to the World Service Conference to give a report, while others played on his feelings of betrayal and fostered their beliefs that the literature committee was out to get him.  This was far from the truth.  The leaders in the literature for the most part owed their lives to Jimmy, as he sponsored several of them.  One member was his protege and probably one of his best friends.  Sadly those in the circle around Jimmy painted pictures of betrayal about Greg Pierce that just were not true.  Greg shared about the pain of going to his sponsors house and having the door slammed in his face. Why?  Because he fought to get a book written by addicts for addicts.  So too Greg Pierce, the man who wrote our 12 Tradition chapter of the Basic Text, the NA Tree, our first service structure, The Triangle of Self Obsession, Living The Program, an Approach to The 4th Step in Narcotics Anonymous, had been kicked to the curb for standing up for NA and our need for a book on recovery.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The largest element of NA that was disenfranchised by the tradition wars were the die hard dedicated members of the World Literature Committee.  These members gave their ‘all’ for over 2 years to see that a Basic Text of Recovery from the disease of addiction in Narcotics Anonymous became a reality.  Many lost family, jobs, and gave countless years of selfless service so that addicts could recover and would not have to die from this wretched disease we are all afflicted with.  As changes were made to the Basic Text without true fellowship approval, a little piece of them died.  They had sweated over every single word in our book and to see a small handful of insiders would make change after change, hire professional writers to edit something they saw as near perfect and all with the flick of the wrist, or the strike of some keys on a word processor, did in years of diligent tireless selfless service.  Many have left NA and sadly will never come back.  We owe them our very lives, and this is how we repay them, by labeling them vocal minority, trouble-makers and malcontents, who have nothing better to do than tear down NA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

This book is about any violation of traditions that led to or could lead to the death of even one suffering addict. As our literature states, "that (no) addict seeking recovery need ever die!".  The text also lets us know that "we are as sick as our secrets".  For these reasons we write and ask all to participate in the writing of the Tradition Wars, this is your book as well as ours.  Please go to the NA-HISTORY.ORG web site and input your views and your memories on these our growing years.  If you don't write it, it will never be heard!  This is your chance to have your say and make a difference for the health and well being of NA for years to come.

 

 

 

 

  

To move forward with this work, we will create an original document and let NA members from all over the world input ideas, suggestions, writings, critiques and do this as a joint effort. The way copyright law reads, contributing authors derive their work from originating author. This keeps the technicalities simple and opens the door to participation to any member, just as setting up a meeting place does for a recovery meeting. The www.nawol.org Quest Forum and the information on the www.na-history.org will contribute directly to the material along with any minutes, committee reports and correspondence we can find. Further, we will include eye witness accounts cited with first name and last initial.   Special thanks to Grover N. and Ron R. whose courage and vigor have inspired this work. We will add to this list of thanks as we progress. Gratitude to David A. of the Smyrna NA Foundation Group for originating the title in one of his incredible, colorful phrases.  

 

In Loving Service, 

Bo S.

 

 

 

Dear Fellow Members,

 Our editorial policy should be to present viewpoints and factual documents not otherwise available to help NA members think for themselves. I don't think we ever need to deal in radical rantings, but we should give ourselves the liberty to inform the general membership what has been going on the last ten or fifteen years. Many members haven't been clean that long - so they don't realize they used to have representatives that carried their vote. We are willing to take some time to avoid witch hunts and kangaroo courts. There has been enough of that.

 

 

 

 

We pray as we undertake this effort for God's divine hand to strengthen and guide us so that our efforts will heal and strengthen our Fellowship.

 I went to a convention this past weekend, there was a NA history workshop that I missed so I asked some friends who did the workshop in the hopes that I might come away with a contact that I could get some material from.

 

 

When I found out who did the workshop I walked up to the lady who had 25 years clean and told her that we were doing a NA history web page, her reply was ""who is we?"" when I mentioned some of the names involved with the NA history web site she instantly said ""I am not interested"" and turned her back on me.

 

 

 I was so deflated I did what I know how to do call a trusted addict and talk about it. I got some good feedback and went on and enjoyed the rest of the time I spent at the convention. I did buy the tape from that history workshop along with 5 others I like the 6 for 5 tape deals if your gonna spend 5 bucks per tape may as well get a free one, anyway I listened to a few tapes I really wanted to hear Bob B. was great it took until today for me to get to the history workshop tape and after listening to this lady it made me think of the Tradition Wars topic what I came away with from listening to this lady was this. Yes there were casualties some people died and some of those that survived are still hurting and yet others worked the hell out of this program and got on with their lives.

 

 

 

 

 

 
     This lady made me realize that there were casualties on both sides of this thing, and just like we feel strongly about those we lost, there were people lost and hurt on their side also. So maybe just maybe when we start this project about the Victors of the Traditions war that we tell about whom got hurt on both sides.

 

 

 

 This is just this old addict trying to spark up some thoughts, ideas, and possibly get another part of our history told in a fashion that will bring about true understanding and maybe some healing.

 

 

While listening to this tape as she spoke or started to speak about certain things you could hear the pain she was reliving, that was the initial spark that prompted me to write this. I guess the thing we call empathy does work when you practice the spiritual principles of our God given program.

 

ILS

R R.


 Table of Contents

 

 Chapter One - Early history of NA  .....  11

Chapter Two - How service took on its form  18

Chapter Three -The Book ...................  20

Chapter Four - Money Property and Prestige 27

Chapter Five  - The growth through our book 29

Chapter Six   - History movement starts in Madison, Alabama ...  36

Chapter Seven  - Allentown History Conference  ...  56

Chapter Eight  -  Montgomery - Celebration Two ....  143

Chapter Nine - Baby Blue  ................  221

Chapter Ten  - History Committee Folds ..  283

Chapter Eleven - The World Service Inventory  .....  284

Chapter Twelve  - The Superboard ...  285

 

Chapter Thirteen - The Internet  .........  286

 

Chapter Fourteen - The Disenfranchised ...  287

Chapter Fifteen - Changes .................  293

 

Chapter Sixteen – The Vocal Minority ......

 

Chapter Seventeen – The Twelve Concepts .



Chapter Eighteen – Political Correctness ...


Chapter Nineteen - Traditions War Memorial 311

Chapter Twenty - Pathway to Peace ..  316

Appendices  ......................................  317

.................................................  318

Timeline ................................  333

. 335

................  335

..................  336

......................... 337

 

 Thanks for helping in the effort to present a view of what's happened in the struggle to expand as a world wide Fellowship. It is our dearest hope that freedom of information will help make it better for all. Boe and Bo



Hit Counter hits in 2004!

Home


Reprinted from the 
Traditions War: a pathway to peace
2003 Form

N.A. FELLOWSHIP USE ONLY
Copyright © December 2001
Victor Hugo Sewell, Jr.

NA Foundation Group
6685 Bobby John Road Atlanta, GA 30349 USA

404.312.5166

nawol@nawol.org 

All rights reserved. This draft may be copied by members of Narcotics Anonymous for the purpose of writing input for future drafts, enhancing the recovery of NA members and for the general welfare of the Narcotics Anonymous Fellowship as a whole. The use of an individual name is simply a registration requirement of the Library of Congress and not a departure from the spirit or letter of the Pledge, Preface or Introduction of this book. Any reproduction by individuals or organizations outside the Fellowship of Narcotics Anonymous is prohibited. Any reproduction of this document for personal or corporate monetary gain is prohibited.

Last update January 12, 2006